La prépa par Frantz Granvorka

07/09/2017
FG1

FG1

Frantz Granvorka : 41 ans, 288 sélections en équipe de France, 17 saisons professionnelles marquées d'un beau palmarès. Diplômé en préparation physique et en ostéopathie il est en charge de la préparation des joueurs en ce début de saison.


Parle-nous de ton arrivée.

Un peu par hasard, j'étais en train de discuter avec Olivier Maurelli à Pau sur la recherche de la préparation physique du volleyeur. De là, Valentin Sausse (ex salarié du club) me suggère que le club en cherche, on échange beaucoup avec le manager ensuite et ça se concrétise. C'est l'occasion de remercier le club d'avoir encadré les joueurs, ça fait partie du projet du NRMV pour se donner le moyen de réussir et d'atteindre leurs objectifs.

fg2

Quel bilan tires-tu des premières semaines ?

Le groupe est particulièrement motivé. On a beaucoup discuté pour échanger sur les différentes étapes. Il y a un bon rapport entre le groupe et nous le staff. Ils sont dans le dur donc c'est difficile mais ça va porter ses fruits dans quelques semaines (premier match officiel le vendredi 13 octobre)

Quel est ton rôle et tes missions jusqu'au début de saison ?

Moi je suis préparateur physique, j'utilise les moyens modernes que j'ai appris à l'INSEP et aussi mon expérience de joueurs. Ça modifie les habitudes des joueurs donc il faut prendre le temps de leur expliquer pourquoi ils font certaines choses. 2 étapes importantes : pas de blessure et ré-athlétisation de tout le monde. Mon rôle c'est de faire en sorte qu'il n'ait pas à s'interrompre dans la saison (blessure, méforme). C'est aussi de gérer les petites blessures et les anticiper. La régularité de présence à l'entraînement permet la performance individuelle et collective.

fg3

Comment est-ce que l'on gère les différents états de forme ?

C'est déjà un peu compliqué avec le groupe de 8. Il y a des états de forme différents, il y a eu des échanges avant la préparation avec l'ensemble des joueurs. Les programmes sont individualisés et cela va s'accentuer encore plus dans les jours à venir. On va intégrer les internationaux avec de la récupération notamment. Là où on a de la chance, c'est quand même que l'on a du temps avant les premières rencontres qui comptent. Cela nous laisse un peu de temps avant de rentrer dans la performance.

Après la prépa qu'est-ce tu vas faire ?

Je suis diplômé depuis juin 2017 en ostéopathie et j'ouvre mon cabinet en région parisienne juste après la préparation.