COFAP IFOM - Partenaire du NRMV


Frédéric Lucet : “Leur adaptation au nouveau rythme scolaire (cours que le matin) a été rapidement bénéfique pour la gestion de leurs études !”


Partenaire du NRMV depuis 2 saisons, l’établissement COFAP IFOM, spécialisé dans plusieurs formations spécifiques (prépa écoles d'Infirmier, d’Assistant de service social, d'Éducateur de jeunes enfants, d’Éducateur spécialisé, de Moniteur-Éducateur, Préparation à l'intégration en écoles d'Ergothérapeute, d'Orthophoniste, de Pédicure, de Podologue, de Psychomotricien, Préparation aux BTS Diététique, Esthétique Parfumerie et Cosmétologie, au Bac professionnel Esthétique et aux formations FACEP et TISS, Assistante Spécialisée Médico-Sociale et de Délégué Pharmaceutique, Bac Général pour des sportifs ou musiciens, remise à niveau scientifique...) a accueilli cette années 2 jeunes volleyeurs dans son cursus réservé aux sportifs de haut-niveau et aux musiciens. Timothé GALTIE et Thomas FURIC ont pu bénéficier des aménagements offerts par ce lycée privé, permettant notamment d’intégrer, pour le premier, l’effectif de Fulvio BERTINI en août dernier, tout en poursuivant ses études en 1ère.

Retour sur cette première expérience avec Frédéric LUCET, Directeur Général de COFAP-IFOM Nantes et Timothé GALTIE.


Quel regard portez-vous sur l’accueil des sportifs au sein de votre établissement, et plus spécifiquement des volleyeurs (Timothé GALTIE et Thomas FURIC) qui ont fait leur arrivée ?

FL : “ Nous avons accueilli deux jeunes volleyeurs très motivés par leur double projet sport et études, au même titre que nos autres lycéens ayant eu aussi ce double cursus. Leur adaptation au nouveau rythme scolaire (cours que le matin) a été rapidement bénéfique pour la gestion de leurs études. ”

Comment faites-vous pour que les étudiants/sportifs réussissent leur cursus scolaire ?

FL : “ C’est l’accompagnement personnalisé et le suivi individualisé de leur projet, à la fois scolaire et même post-bac qui leur permettent d’être pleinement impliqués dans leur cursus scolaire. ”

COFAP IFOM adapte son fonctionnement, et notamment ses coûts, suite à la crise que nous connaissons. Pouvez-vous nous présenter les aménagements prévus pour l'année scolaire à venir ?

FL : “ La crise du COVID met en évidence, malheureusement, les difficultés financières pour les clubs et/ou parents ce qui peut être un frein, pour permettre à ces jeunes très motivés d’intégrer des structures comme la nôtre. Dans cette période compliquée économiquement qui s’annonce, nous avons pris la décision de réduire - exceptionnellement - le coût de la scolarité pour les nouveaux entrants en seconde afin de poursuivre notre accompagnement (qui est une valeur très forte de notre établissement) sur le plan pédagogique, et donc aussi sur l’aspect financier. A notre niveau nous souhaitons soutenir les clubs sportifs dans cette période très particulière pour que leurs jeunes sportifs et espoirs subissent le moins possible les effets d’une crise économique au sein du milieu sportif. Chaque dossier sera attentivement étudié pour réduire au maximum le coût de la scolarité de l’entrée en classe de seconde générale. ”


Timothé Galtié  : Comment s'est déroulée ta saison ?

TG : " Très bien, je suis satisfait de ma saison passée au NRMV, aussi bien au niveau physique, qu'au niveau de mon temps de jeu (Timothé a évolué avec l’équipe PRO mais aussi avec la Nationale 2 et l’équipe M17 pour la coupe de France). J'ai été épargné par les blessures, ce qui m'a aidé à progresser et à avoir un gros volume d’entrainement. J'ai aussi eu l'occasion d'entrer en cours de match avec les pros, alors que je n'ai que 16 ans. C'était incroyable, j'étais comme dans un rêve. "

Et sur le plan scolaire ? TG : " Bien également. La transition avec le CREPS a été facilitée grâce aux dispositifs proposés par COFAP-IFOM. Je suis dans une classe à effectifs réduits. Les autres élèves sont aussi tous engagés dans un double projet (études et sport). On a cours que le matin pour être libérés et pratiquer l’activité sportive l’après-midi. Le rythme des cours est soutenu, mais le suivi personnalisé et individualisé permet de compenser des éventuelles absences pour les compétitions. Les professeurs sont très disponibles pour les élèves. On se sent très encadré. Je pars en quête de mon bac avec des points d'avance grâce au Français et aux contrôles continus. "


Quelles sont tes prochaines échéances scolaires et sportives ?

TG : " Au niveau de mon parcours scolaire, mon objectif principal reste le bac à décrocher l'année prochaine pour ensuite entrer en STAPS. Les dispositifs permettant d’allier études et sport, tels que je le connais aujourd’hui, et qui pourra être prolongé en STAPS grâce au statut de sportif de haut niveau sont précieux. Cela permet de bénéficier d’horaires aménagés pour pouvoir s’entrainer dans de bonnes conditions.

Pour l'instant, je n'ai pas encore de projet professionnel bien défini, mise à part le volley. Je verrai au fil de mes études ce qui me conviendra, car mes idées sont encore floues sur ce sujet.

Sur le plan sportif, mon objectif proche serait tout d'abord d'être sélectionné avec l'équipe de France, pour participer aux championnats d'Europe cet été (s’ils ont lieu).

Mon second objectif pour les prochaines années est de progresser sur le plan technique, tactique, etc. grâce aux entraînements avec le groupe pro et ainsi jouer régulièrement avec la N2. Puis évidemment me donner au maximum pour faire quelques apparitions sur le terrain en Ligue A avec les pros.”

141 vues

Nantes Rezé Métropole Volley  - 22 rue de l'Oliveraie 44200 Nantes - 09 81 17 39  66 - contact@nrmv.fr - billetterie@nrmv.fr

lnv-tv-pave-web.jpg
bandeau-site-reseaux-sociaux_176518386.p
Sport_en_France_Logo.png