Hubert Henno nouvel entraîneur du NRMV

Après avoir effectué ses débuts de coach à Tours où il a officié ces deux dernières saisons, Hubert Henno est le nouvel entraîneur du Nantes Rezé Métropole Volley. A 44 ans, l’ancien libéro de l’équipe de France entend s’inscrire dans la continuité du travail réalisé ces quatre dernières années par Fulvio Bertini.



Pourquoi avez-vous fait le choix de vous engager en faveur du NRMV ?


Pour plusieurs raisons : d’abord, parce que je connaissais déjà bien certaines personnes, comme le manager Dominique Amans, qui est quelqu’un avec lequel j’échange depuis très longtemps et que je respecte beaucoup. Le fait de pouvoir travailler dans un tel environnement avec des gens dignes de confiance a clairement pesé dans la balance. Ensuite, parce qu’il y a un projet sportif motivant, je suis à ce titre très honoré de prendre la succession de Fulvio qui est aussi une très bonne personne et qui a fait un très bon travail à Nantes, avec les résultats que l’on connaît.


Après avoir arrêté votre carrière de joueur à Tours, vous avez directement enchaîné en devenant entraîneur du TVB, quel bilan faites-vous ?


Il est mitigé, parce que ces deux premières saisons en tant qu’entraîneur ont été forcément impactées par le Covid. La première s’est tout de même bien passée, avec des joueurs que je connaissais bien, parce que j’avais fait un bout de chemin avec eux en tant que joueur, elle s’est malheureusement interrompue alors que nous étions premiers de la saison régulière. La seconde a été plus compliquée, l’absence de public a été rédhibitoire quand on connaît son importance pour Tours qui est une équipe qui joue beaucoup avec son public. Nous avons aussi eu une succession d’aléas entre départs de joueurs, blessures à répétition… Malgré cela, les joueurs ont fait preuve de courage et d’abnégation, même si cela n’a pas suffi en play-offs (défaite en quarts de finale face à Chaumont). Mais j’aurai beaucoup appris lors de ces deux années.


Qu’allez-vous encore apprendre à Nantes et quels seront les objectifs sportifs ?


Je vais forcément apprendre de nouvelles choses, notamment parce que le NRMV est un club qui est managé différemment, avec un fonctionnement collégial qui me plaît. J’échange très souvent avec le manager, également avec le président Thierry Rose, ce qui nous permet de nous projeter sur les prochaines saisons. Nous avons d’ores et déjà bien avancé sur le futur effectif qui va être renouvelé en bonne partie, avec un mix entre joueurs d’expérience et de jeunes, sachant que le projet NRMV 2024 vise à accompagner des jeunes vers le haut niveau, ce qui est aussi un aspect intéressant à mes yeux. Le challenge sportif va être d’accéder aux playoffs et de reproduire les mêmes saisons qui ont fait le bonheur ces dernières années du NRMV. Il ne faut pas voir trop haut trop vite, ni manquer d’ambitions non plus, donc atteindre les playoffs me paraît un objectif réalisable.


Vous allez aussi retrouver dans le staff une vieille connaissance, Frantz Granvorka, qui a été votre coéquipier en équipe de France, et côtoyer un adjoint italien, Michele Bulleri…


Oui, je suis très content de retrouver Frantz, ça va effectivement raviver quelques bons souvenirs et un peu de nostalgie. Je pense aussi que c’est une plus-value pour le NRMV de pouvoir associer dans son staff deux anciens internationaux français. Et ce que je trouve bien, c’est que Frantz soit investi dans la création du futur centre de formation, nous avons déjà échangé sur le sujet, ça va être intéressant de travailler ensemble sur ce projet. Quant à Michele, je le connais pour avoir discuté plusieurs fois avec lui quand je le croisais comme adversaire, nous avons bien sûr aussi échangé ces dernières semaines. C’est un gros bosseur et comme j’aime beaucoup la méthode italienne, ça va être un vrai plus pour moi de travailler avec quelqu’un qui me comprend et est dans l’écoute. Il va aussi pouvoir m’apporter son expérience du club, c’est important de pouvoir s’appuyer sur quelqu’un comme lui.


La réaction de Thierry Rose, président du Nantes Rezé Métropole Volley : « Nous avons choisi Hubert, d’abord parce que c’est quelqu’un qui s’intéresse au club depuis un certain nombre d’années. Il nous connaissait forcément comme adversaires lorsqu’il était joueur puis entraîneur à Tours, mais depuis quelque temps, il regardait d’un peu plus près la manière dont nous fonctionnions. Le fait qu’il ait marqué dès le début un intérêt pour le projet nous a plu. Après, nous avons vraiment pris le temps d’échanger avant de prendre notre décision, de son côté comme du nôtre, pour qu’il comprenne bien ce que nous voulions faire avec le projet NRMV 2024, qui consiste à emmener des jeunes, mais également l’ensemble du club, vers le haut niveau dans un esprit olympique. Je pense qu’il a beaucoup apprécié cet aspect, nos échanges ont été très constructifs. Nous sommes donc très heureux qu’il nous rejoigne, on sent chez Hubert une approche très professionnelle et très réfléchie. Il a un passé de joueur de haut niveau que l’on ne présente plus et une richesse que nous rêvons de bien exploiter, je suis persuadé que nous allons nous apporter plein de choses mutuellement. Compter dans notre staff deux grands Messieurs comme Hubert Henno et Frantz (Granvorka) représente pour le club une opportunité exceptionnelle».


Son palmarès :

  • 2 x vainqueur de la Ligues des champions ;

  • 4 x vainqueur de la Coupe CEV ;

  • 1 x vainqueur de la super coupe d’Europe ;

  • 10 titres de champion de France, Italie, Russie ;

  • 10 coupes ou super coupes ;

  • Bronze au championnat du monde 2002 ;

  • Argent aux championnats d’Europe (2003, 2009) ;

  • Participation aux JO de 2004 ;

  • Plusieurs titres individuels de meilleur libéro du monde.

396 vues0 commentaire

Nantes Rezé Métropole Volley  - 22 rue de l'Oliveraie 44200 Nantes - 09 81 17 39  66 - contact@nrmv.fr - billetterie@nrmv.fr

lnv-tv-pave-web.jpg
bandeau-site-reseaux-sociaux_176518386.p
Sport_en_France_Logo.png